p.p1 en moins sur un année que les hommes,

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: center; font: 14.0px ‘Times New Roman’; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000}
p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: center; font: 14.0px ‘Times New Roman’; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; min-height: 16.0px}
p.p3 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 14.0px ‘Times New Roman’; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; min-height: 16.0px}
p.p4 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 14.0px ‘Times New Roman’; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000}
span.s1 {font-kerning: none}

Même si la législation est riche de lois qui devraient sauvegarder l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, par exemple: la loi “Roudy” du 13 juillet 1983; la loi du 22 décembre 1972 sur l’égalité de rémunération; celle du 4 juillet 1975; sans tenir en compte les diverses directives européennes, la réalité est bien différente. Ce n’est pas seulement une perception, c’est un fait: les femmes gagnent en moyenne 25% de moins que leur collègues hommes, selon les données INSEE. Si la rémunération moyenne nette pour une femme est de €16 300, pour une homme est de €22 100, cela correspond à environ un tiers d’un SMIC annuel.

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

Selon les études, cet résultat est dû à plus facteurs: d’abord le fait que les femmes travaillent moins heures, elles sont plus proches à occuper des emplois à temps partiel, le 36% contre le 12% des hommes; le 80% des emplois précaires sont occupés par des femmes selon un rapport publié par le Ministère des Droits des femmes. Elles effectuent presque 11% d’heures de travail en moins sur un année que les hommes, en raison du fait que l’aiguille de la balance, dans la répartition des tâches domestiques, pend encore de manière excessive sur le côté féminin, en leur empêchant de consacrer plus de temps dans le développement professionnel. En fait les femmes sont plus sujettes à des interruption de carrière, en comportant une expérience professionnelle plus limitée et donc moins rentable, bien qu’elles sont plus diplômées, en moyenne puisque 28,6% des femmes ont un diplôme supérieur, contre 26,9% pour les hommes. Sans oublier le problème de la ségrégation professionnelle: les femmes sont concentrées sur des métiers moins qualifiés, vendeuses, nounous, cela le porte a gagner le 6,7% en moins. 

Si jusqu’ici chaque différence a été justifiée d’une manière ou d’une autre, il existe aussi des différences immotivées, des discriminations pures: à compétences et quantité de travail égales à celles des hommes, le salaire des femmes est 12,8% de moins. Un autre concept intéressant est le “plafond de verre”, qui désigne l’impossibilité d’accéder à des fonctions plus élevées dans la hiérarchie pour une raison “invisible”: si les 41,6% des femmes sont des cadres, le 90% des haut dirigeants sont hommes.
Ce donnés se réfèrent à la France, mais le problème n’est pas seulement des femmes françaises: selon les chiffres fournies par Eurostat en 2015, cette tendance est confirmée en tous les pays de l’UE, avec pourcentages différents. La plus grande différence se trouve en Estonie, c’est de 26,9%, une femme perçoit dans ce pays seulement 3/4 du salaire de ses collègues mâles, pour le même travail; 20,4% au Royaume-Uni, 22% en Allemagne. Le pourcentages les plus faibles se trouvent dans les pays du nord de l’Europe. 

C’est précisément en ces zones que les premières mesures concernant le problème ont été prises. L’Islande qui présente une inégalité salariale du 16,1%, à la suite de la manifestation contre les inégalités dans la rétribution entre hommes et femmes du 26 octobre 2016, au cours de laquelle milliers d’islandaises ont  abandonné leur poste de travail à 14h38 pile, pour souligner qu’après cette heure-là, la différence de rétribution fait en sorte qu’elles travaillent gratuitement. Cela a porté le Parlement a approuver une loi qui oblige les entreprises, publiques et privées, à payer ses employés de manière égale, sans distinctions de genre. L’Islande a déjà accompli un pas vers l’égalité entre les sexes, quand il le fera le reste du monde?

x

Hi!
I'm Roxanne!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out